S'inspirer - Écologie

Du salon à la salle de bain : les gestes écologiques à adopter chez soi !

Publié le 08/07/2022
Du salon à la salle de bain : les gestes écologiques à adopter chez soi !

Chaque jour, nous entendons tous un peu plus parler d’écologie, de lutte contre le réchauffement climatique. Mais comment prendre part à ce combat ? Avons-nous vraiment le pouvoir d’agir en tant que particuliers ?

Et bien oui, il existe de nombreux gestes écologiques que nous pouvons initier dans nos habitations, afin de réduire notre empreinte sur la planète. Faisons ensemble le tour du propriétaire, pour voir ce que nous pouvons mettre en place dans chaque pièce !

Quels sont les écogestes que chacun peut réaliser dans son salon ? 


Réduire sa consommation d’électricité

Le salon est une pièce particulièrement vorace en électricité : télévision, ordinateurs, consoles de jeux, boîtiers Wi-Fi ou téléphone…
Et avec tous ces appareils, la consommation d’énergie grimpe bien vite. Afin de réduire votre consommation, voici quelques écogestes simples :

  • Installez des multiprises à interrupteur pour chaque pôle électrique, afin de couper tous vos appareils en un clin d’œil. Ce simple geste permet jusqu’à 10 % d’économies d’électricité.
     
  • Préférez éteindre votre ordinateur plutôt que de le mettre en veille et débranchez les chargeurs que vous n’utilisez pas. En moyenne, il y a 15 à 50 équipements en veille par foyer, représentant un coût de plus de 80 € par an. En éteignant vos équipements vous améliorez leur durée de vie et faites des économies !
     
  • Ne voyez pas les choses en (trop) grand : plus un écran est grand, plus il consomme d’énergie. Ainsi, avoir un téléviseur en 160 cm (diagonale) induit la même consommation que trois à quatre téléviseurs de 80 cm.
     
  • Privilégiez la lumière du jour plutôt que de multiplier les éclairages dans le salon : avec des stores ou des rideaux, vous pouvez adapter la luminosité à vos besoins, plutôt que de tout fermer et utiliser les lampes.

 

Réduire sa consommation de chauffage

Côté salon, il peut être tentant de pousser le chauffage : à rester immobile plongé dans notre livre, dans un film, ou dans un jeu vidéo, nous pouvons rapidement avoir froid. Et pourtant, en moyenne, il est recommandé de chauffer les pièces de vie à 19°, afin d’être confortable, sans excès.

De plus, gérer son chauffage avec raison, c’est aussi la clé pour faire des économies. En effet, on estime que baisser le chauffage de 1°C représente 7 % d’économie sur la facture d’énergie.

Pour les plus frileux, pensez à agrémenter votre canapé de jolis plaids bien chauds en complément du chauffage. Si cela ne suffit pas, pourquoi ne pas céder au charme d’un poêle à granulés dans le salon ? Une source de chaleur réconfortante, et une belle manière de se chauffer grâce aux énergies renouvelables.

À l’arrivée des beaux jours, la climatisation vous fait de l’œil pour rafraîchir votre intérieur ? Malheureusement cette solution n’est pas franchement écologique. Privilégiez une bonne aération aux heures de fraîcheur, quitte à vous aider de ventilateurs pour créer des courants d’air. Protégez l’intérieur du soleil grâce aux volets et/ou au rideaux. Que ce soit en été ou en hiver, gardez à l’esprit que le meilleur moyen de garder une température idéale est d’avoir une isolation efficace.

Les gestes écolos à pratiquer dans votre cuisine

On dit souvent que la cuisine est le « cœur » d’un logement. Entre la préparation des aliments, la cuisson, le stockage, le nettoyage, la cuisine est aussi un endroit où eau et électricité sont consommées en grande pompe. C’est aussi la pièce qui génère le plus de déchets. Alors voici quelques gestes écologiques simples à adopter en cuisine.

Une bonne gestion de l’électroménager

L’électroménager est un des principaux postes de consommation d’énergie dans la maison. Alors pour réduire votre empreinte écologique et votre facture, privilégiez les modèles de catégorie A, à faible consommation énergétique. Quelle que soit la classe énergétique de vos appareils actuels, pensez à utiliser les modes « éco » : ils permettent de réduire la consommation de 45 % par rapport aux programmes intensifs.

Il est aussi crucial de bien entretenir vos appareils : les nettoyer régulièrement, les détartrer, afin de prolonger leur durée de vie et d’améliorer leur rendement. On pense notamment au réfrigérateur qui exige un minimum d’attention pour perdurer et pour ne pas surconsommer : veillez à le nettoyer et à le dégivrer régulièrement. Au quotidien, laissez les plats refroidir avant de les mettre au réfrigérateur, répartissez bien les produits à l’intérieur, ne laissez pas la porte ouverte.

Enfin, côté cuisson, pensez à utiliser des casseroles adaptées à la taille des plaques de cuisson, ainsi qu’à couvrir les casseroles. Ce petit écogeste peut sembler anodin, mais en réalité, votre appareil de cuisson consomme 4 fois moins d’énergie lorsque les casseroles sont couvertes.

Une bonne gestion des déchets

Vous voulez un domicile plus écologique ? Limiter votre production de déchets peut être un excellent point de départ !

Au quotidien, nous n’avons pas forcément l’impression de générer tant de déchets. Et pourtant, en moyenne, un habitant produit 580 kg d’ordures ménagères par an. Parmi ces déchets, du gaspillage alimentaire, mais aussi des déchets plastiques, véritable fléau pour l’environnement.

Alors en cuisine, il existe de nombreuses astuces pour réduire ses déchets : boire l’eau du robinet (vous pouvez filtrer l’eau avec des carafes dédiées ou avec du charbon pour éviter les goûts résiduels), remplacer les emballages plastiques ou aluminiums par des Bee Wrap, favoriser l’épicerie en vrac et stocker les aliments dans de jolis bocaux, limiter le gaspillage alimentaire.

Si l’objectif zéro déchet en cuisine est presque impossible à atteindre, un écogeste avec les déchets restants est de les trier. Séparez systématiquement les ordures organiques, des déchets recyclables (cartons, papiers, emballages), et le verre. Un geste écologique simple, qui en plus, vous fournit de l’engrais gratuit : vous pouvez utiliser les déchets organiques pour créer du compost maison, afin d’avoir un jardin et un potager luxuriants !

Les gestes écologiques dans votre salle de bains

La salle de bains est une pièce qui consomme d’énormes quantités d’eau, entre l’évier, la douche (ou la baignoire), la machine à laver et les sanitaires. Or l’eau n’est pas une ressource inépuisable, et la facture d’eau peut vite grimper. Voyons comment adopter des gestes écoresponsables dans la salle de bains.

Limiter sa consommation d’eau

Le premier réflexe à adopter dans sa salle de bains est de privilégier les douches aux bains. Les chiffres parlent d’eux même : quand une douche rapide consomme 35 à 60 litres d’eau, un bain consomme 150 litres.

Sous la douche, pensez à bien couper l’eau lorsque vous vous savonnez, afin qu’elle ne coule pas dans le vide. L’eau est lente à chauffer chez vous ? Pourquoi ne pas laisser un joli pichet dans la salle de bain pour récupérer l’eau froide et l’utiliser ensuite pour les plantes ? Côté évier, même chose : pensez à bien couper l’eau lorsque vous savonnez vos mains ou brossez vos dents.

Petite astuce pour économiser de l’eau sans même s’en apercevoir : il existe des régulateurs de débit qui se posent et s’adaptent facilement à tous les modèles de robinets et de douchettes. Si vous avez peur de perdre trop de pression, les aérateurs ou « mousseurs » permettent de limiter la consommation d’eau tout en gardant une bonne pression. Un écogeste simple mais qui peut tout changer !

Bien entretenir ses installations

Notre consommation d’eau participe à notre impact sur l’environnement. Cette consommation évolue selon nos usages, mais également selon l’état des équipements de notre salle de bains. Ainsi, il est indispensable de détartrer régulièrement les différents points d’eau pour favoriser un bon écoulement de l’eau et ne pas devoir augmenter le débit.

Soyez également vigilant à vos canalisations : attention aux cheveux, aux autres éléments qui pourraient tomber dans les tuyaux, mais aussi, aux produits à corps gras qui peuvent favoriser les bouchons et abîmer les canalisations. Un bouchon ou une fuite d’eau peuvent impacter considérablement votre consommation. Par exemple, un robinet qui goutte peut écouler 120 litres d’eau par jour en moyenne.

Être responsable dans l’espace buanderie

Côté buanderie, les écogestes simples sont légion ! Tout d’abord, on peut commencer par ne faire tourner la machine que lorsqu’elle est réellement remplie. Ensuite, vous pouvez passer à des lessives et adoucissants verts, et limiter les quantités de produits.

Le saviez-vous ? La composition du linge lavé en machine joue sur votre empreinte environnementale. Les matières synthétiques, comme l’acrylique ou le polyester, libèrent des microparticules de plastique qui ne sont pas détruites par les stations d’épuration, et finissent dans l’océan, contribuant ainsi à la pollution plastique.

Enfin du côté de l’énergie, lavez vos vêtements à basse température. En effet, un lavage à 30°C consomme 3 fois moins qu’un lavage à 90°C. Finissez par un séchage à l’air libre plutôt qu’un passage au sèche-linge, et le tour est joué. De belles pistes pour faire des économies, non ?

Et les toilettes dans tout ça ?

Du côté des sanitaires, vous pouvez facilement prendre de bonnes habitudes. Par exemple, veillez à ne rien jeter dans les toilettes en dehors du papier toilette, pour prévenir la formation d’un bouchon et la pollution des eaux.

Vous pouvez aussi installer une chasse d’eau à deux litrages différents, afin de limiter la quantité d’eau utilisée. Si votre chasse d’eau utilise beaucoup d’eau et que vous ne souhaitez pas changer de modèle, voici une astuce toute simple : placez une petite bouteille pleine dans le réservoir ou une petite brique, afin de limiter la quantité d’eau disponible.

Les bons réflexes à prendre dans l’ensemble de son logement

Nous avons évoqué ensemble les écogestes que l’on peut effectuer dans chaque pièce, pour une maison plus écologique au quotidien. Maintenant, voyons les choses de manière plus globale : il existe de nombreux gestes écologiques faciles à mettre en œuvre dans l’ensemble de la maison.

Optimiser son système de chauffage 

Saviez-vous que le chauffage représente près de 60 % de notre consommation totale d’énergie ? Optimiser son système de chauffage, c’est faire de belles économies et un vrai geste pour la planète.

Bonne nouvelle : les modes de chauffage se multiplient et évoluent continuellement pour se tourner vers des énergies renouvelables et performantes. Selon la configuration de votre logement vous avez aujourd’hui de nombreuses options : poêle à granulés, panneaux solaires, pompe à chaleur, géothermie, etc. De plus, il est aujourd’hui possible d’obtenir une aide au financement ou des crédits d’impôts pour financer les travaux nécessaires.

Renforcer son isolation

Avoir un chauffage performant, c’est bien, mais avoir une bonne isolation pour limiter les déperditions de chaleur, c’est mieux. N’hésitez pas à faire réaliser un diagnostic énergétique de votre domicile, pour faire un point sur votre isolation, et trouver la meilleure méthode pour la renforcer : double vitrage, isolation des combles, des murs par l’intérieur ou l’extérieur, des sols… Il y a des solutions pour tous les cas de figure.

Enfin, au-delà des travaux énergétiques, vous pouvez adopter de petits écogestes au quotidien : chauffer sans excès, aérer quotidiennement pour limiter l’humidité et favoriser les performances du chauffage, utiliser à bon escient les volets et rideaux pour réguler la température.

Par exemple, fermer les volets la nuit, c’est se prémunir de 60 % de déperdition de chaleur par les fenêtres. En ce sens, la domotique peut être un excellent allié : une maison connectée, écologique et économique !

Limiter les produits polluants

Savez vous que l’air intérieur de nos logements est plus pollué que l’air extérieur lorsque nous n’aérons pas suffisamment ? Plusieurs causes à cet air pollué : une ventilation mal entretenue, des bougies et parfums d’intérieur, les polluants émis par nos meubles et éléments de décoration, ainsi que nos produits cosmétiques et d’entretien.

Cette pollution présente un risque pour l’environnement, mais aussi pour la santé du foyer, avec des risques d’allergies et/ou d’asthme décuplés. Alors pour vos produits ménagers ou de bricolage, fuyez les pictogrammes « produits dangereux » et recherchez les logos environnementaux, avec les écolabels publics. Favorisez le bio et les produits naturels.

En ce qui concerne les produits ménagers, vous pouvez tout à fait nettoyer l’ensemble de la maison avec du savon noir, du vinaigre blanc, et du bicarbonate de soude. Simple, économique, meilleur pour l’environnement et pour votre santé.
 
Et vous, quelles sont vos bonnes habitudes pour être plus écolo au quotidien ? Connaissez-vous des gestes écologiques que nous n’avons pas listé dans cet article ?

Consultez d'autres actualités "green"

- Recyclage et transition écologique : comment aller plus loin ?

- Nos conseils pour limiter l'arrosage de votre jardin !

- Comment choisir et installer ses ampoules basse consommation ?