S'inspirer - Écologie

Recyclage et transition écologique : nos astuces pour une vie plus green

Publié le 25/03/2021
Recyclage et transition écologique : nos astuces pour une vie plus green

Nous le savons tous, la transition écologique est une urgence. Mais ce que nous savons moins, c’est que nos modes de vie connectés ont un impact lourd sur l’environnement, avec près de 53, 6 millions de tonnes de déchets d’équipements électriques et électroniques générés dans le monde en 2019. Des déchets polluants, des consommations d’énergie élevées, un gaspillage fou de ressources.

Que faire à l’échelle de son domicile ? Comment intégrer l’écologie dans sa vie de tous les jours ? Georges, professeur des écoles en région parisienne et client d’HomeServe impliqué dans la transition écologique, nous partage ses astuces ! 

Obsolescence programmée : gare aux déchets électroniques

Si la technologie nous permet aujourd’hui d’avoir des maisons plus écologiques, elle peut aussi peser sur l’environnement lorsqu’elle est mal gérée. Un rapport publié en 2019 par l’ONU déplore notamment la gestion des déchets d’équipements électriques et électroniques. Sur les 53, 6 millions de déchets générés sur la seule année 2019 (28 % de déchets en plus par rapport à 2014), seuls 17,4 % sont recyclés.

A l’origine de ce constat, plusieurs facteurs : de mauvaises habitudes de consommation, un manque de sensibilisation des consommateurs, une mauvaise gestion et organisation entre les fabricants et les filières de recyclage, et l’éternelle question de l’obsolescence programmée.

Selon la loi, l’obsolescence programmée désigne « l’ensemble des techniques par lesquelles un metteur sur le marché vise à réduire délibérément la durée de vie d’un produit pour en augmenter le taux de remplacement. » Lorsqu’on vous dit que votre téléphone n’est pas réparable, que son modèle de batterie n’est plus produit, qu’une nouvelle version plus performante et esthétique est sortie, ou qu’il y a une nouvelle application trop cool mais non-compatible avec votre téléphone…. Et bien, c’est de l’obsolescence programmée.

Si ce constat est assez décourageant, rassurez-vous : il existe de nombreux moyens de lutter contre l’obsolescence, de réduire ses déchets électroniques, et d’insuffler la transition écologique au niveau de votre foyer !

Adopter une consommation responsable

Premier bon réflexe à adopter pour limiter ses déchets : consommer responsable ! Car oui, si l’on consomme moins, on génère moins de déchets, et à terme, on réduit la production de nouveaux équipements, puisque la demande baisse.
Avant un nouvel achat, demandez-vous si vous avez réellement besoin de cet appareil. Est-ce que vous allez vraiment l’utiliser ? Est-ce qu’il correspond en tout point à votre besoin ? Est-ce que vous avez besoin d’avoir un modèle aussi puissant ou aussi grand ?

L’astuce de Georges

“Quand j’ai voulu changer ma télé, j’ai découvert qu’un écran 55 pouces génère une consommation trois fois supérieure en électricité et a un impact environnemental deux fois plus important qu’un 32 pouces. Le simple fait de choisir nos écrans (téléviseurs comme ordinateurs) de manière raisonnable est déjà un geste écologique !”

En effet, comme le souligne Georges, le simple fait de vous questionner sur vos achats est déjà une excellente étape vers une vie sans déchets et plus respectueuse de l’environnement. Bien inspecter les promesses des produits est une seconde étape : privilégiez les technologies à faible consommation, penchez-vous sur les composants et sur la réparabilité ou le recyclage des produits. Dans cette démarche, des indices peuvent vous aider :

  • Les étiquettes énergétiques : elles sont affichées sur les appareils électroménagers et certains appareils électriques. Elles indiquent si l’appareil consomme peu (classe A à C) ou consomme beaucoup d’énergie (classe D à G).
  • L’indice de réparabilité : il donne une note sur 10 aux appareils électriques et électroniques, pour indiquer s’ils sont facilement réparables ou non (accès à la documentation, aux pièces détachées, est-ce qu’il est démontable, est-ce qu’il faut des outils et des connaissances spécifiques).
réparation appareil électroménager
 

Bien entretenir ses appareils pour limiter l’obsolescence programmée

Vous avez acheté votre nouvel appareil de manière responsable ? Félicitations ! Maintenant, l’objectif va être de prolonger au maximum sa durée de vie. Commencez par lire la notice avec attention, pour vous assurer que l’appareil est installé correctement, et que vous en faites un bon usage. Soyez également attentif aux conseils d’entretien.

Certains appareils nécessitent un dépoussiérage régulier, afin d’éviter que les composants électriques ne s’abîment. Les dispositifs à eau (bouilloire, cafetière, centrale vapeur, lave-linge….) vont nécessiter un détartrage régulier. Les ordinateurs, téléphones portables et tablettes doivent aussi être bien entretenus : achetez une housse pour les appareils portables afin de limiter les chocs, soyez vigilants lorsque vous téléchargez un fichier ou un programme, ne surchargez pas le disque dur.

Réparer ses objets plutôt que de remplacer

En France, seuls 40 % des appareils électriques et électroniques en panne ont été réparés en 2020. Grâce à l’indice de réparabilité que nous avons évoqué plus tôt, le gouvernement souhaite atteindre l’objectif de 60 % des appareils en panne réparés. Car, nous l’avons vu plus tôt, (très) peu des appareils jetés sont recyclés, et quand bien même ils le sont, le recyclage n’est pas neutre pour l’environnement.

Face à un appareil en panne, ayez donc le réflexe « réparation » : examinez l’appareil, essayez de comprendre ce qui pose problème, voyez si vous pouvez le réparer vous-même. 

Le conseil de Georges

“Quand un de mes appareils tombait en panne, j’avais l’habitude de vite le jeter et le remplacer. Puis j’ai réalisé l’impact environnemental que ce geste pouvait avoir, et surtout, les économies que je pouvais réaliser en essayant de réparer par moi-même mes appareils. Certains avaient juste besoin d’une nouvelle batterie, ou présentaient juste un faux contact au niveau de l’interrupteur !

Dans mes petites réparations, j’ai aussi découvert qu’il existait de nombreux sites de pièces détachées pour trouver tous les éléments nécessaires à la réparation. Par ailleurs, si vous ne savez pas réparer vous-même, vous pouvez probablement trouver un tutoriel en ligne pour apprendre à réparer : le net regorge de ressources utiles.”

Si la manœuvre semble compliquée, sachez qu’il y a près de 126 000 professionnels de la réparation en France. Chez HomeServe, nous souhaitons vous accompagner au mieux dans votre transition écologique, c’est pourquoi nous proposons des contrats d’assistance ciblés pour réparer vos appareils électroménagers et électriques en un clin d’œil, afin de prolonger significativement leur durée de vie !

Si vous êtes actuellement confrontés à une panne avec l’un de vos appareils électroménagers mais ne possédez pas encore de contrat HomeServe, nous pouvons tout de même intervenir chez vous grâce à notre service de dépannage à la demande. Un expert qualifié de notre réseau répondra à votre besoin en un temps record !

Recyclage des appareils électriques : Georges nous livre ses astuces !

Georges nous livre son témoignage et ses conseils pour démarrer sa transition écologique et adopter un comportement plus écologique vis-à-vis des appareils électriques.

« Il y a deux ans, en rangeant mon bureau, j’ai pris conscience de la quantité incroyable de chargeurs, de câbles d’alimentation, et d’appareils électriques obsolètes qui encombraient mes tiroirs. En cherchant des solutions pour m’en débarrasser, j’ai réalisé la pollution engendrée par nos appareils, et je me suis dit qu’il était temps de réagir !

Pour les appareils et accessoires électroniques hors d’usage, j’ai appris qu’il ne fallait pas les jeter aux ordures ménagères (et encore moins dans la nature). Ils comportent des matériaux polluants, mais aussi précieux et rares, qui doivent faire l’objet d’un recyclage. Du coup, je les ai emmenés dans un point de collecte : il y a évidemment les déchetteries, mais on trouve aussi des bacs dédiés en supermarchés ou en magasin d’électroménager. Enfin, pour les appareils qui fonctionnent encore, vous pouvez aussi en faire don !”

Tout comme Georges, nous avons tous des appareils hors d’usage qui s’entassent dans nos tiroirs. Si vous souhaitez faire don des appareils qui fonctionnent toujours, vous pouvez les proposer dans votre entourage, ou les amener dans des associations spécialisées. On pense notamment à Emmaüs ou au réseau Envie : ils offrent une seconde vie aux appareils qui sont redistribués aux personnes dans le besoin, ou sont revendus pour collecter des fonds.

Dans le même esprit, vous pouvez mettre une annonce sur l’application Geev, qui permet de donner ce dont on ne veut plus à d’autres particuliers qui sont intéressés. Si les appareils ont encore une « valeur marchande » on peut aussi tenter de les revendre dans un vide-grenier, ou sur des sites dédiés comme Le Bon Coin. En bref, il existe plein de solutions simples pour initier votre transition écologique et limiter l’impact de vos équipements électriques !

Consultez d'autres actualités

- Infographie : réparer et recycler vos appareils électroménagers !

Comment réaliser des économies grâce à ses appareils électroménagers ?

- Comment économiser l'eau au quotidien ?