S'inspirer - Plomberie

Tout savoir sur mon compteur d’eau

Publié le 04/11/2020
Tout savoir sur mon compteur d’eau

Le compteur d’eau est présent dans toutes les habitations, comme l’exige la loi. Cet appareil vous permet de suivre votre consommation d’eau en temps réel, mais aussi de détecter d’éventuelles fuites. Comment fonctionne le compteur d’eau ? Comment lire un compteur d’eau pour faire un relevé ? Comment procéder à l’ouverture d’un compteur d’eau ? HomeServe répond à toutes vos questions. 

À quoi sert un compteur d’eau ?

Le compteur d’eau s’est installé progressivement en France depuis les années 50. Il est aujourd’hui obligatoire dans toutes les constructions. Cet appareil permet de calculer la quantité d’eau exacte consommée par chaque installation raccordée au réseau d’eau potable d’une commune. Et ce, qu’il s’agisse de bureaux, de commerces, d’une maison individuelle ou d’un immeuble.

Cet équipement permet ainsi d’avoir un suivi des consommations d’eau en France, afin de protéger les ressources et de limiter le gaspillage. Au fil des années, les compteurs d’eau ont aussi permis d’adapter les infrastructures selon le débit d’eau consommé par les différents types d’habitation. Enfin, le compteur d’eau permet de facturer l’eau au plus juste, avec un suivi précis de la consommation de chaque foyer.

Comment fonctionne le compteur d’eau ?

À l’origine, il existait deux types de compteur d’eau : le compteur d’eau général et le compteur d’eau individuel (ou divisionnaire). Le compteur d’eau général calculait la consommation d’eau globale des copropriétés, telles qu’un immeuble ou un lotissement. Le compteur d’eau individuel, quant à lui, calculait la consommation d’eau de chaque foyer. Depuis 2015, la loi de Transition Energétique impose des compteurs individuels pour tous les logements, ce qui permettrait de réduire la facture annuelle de 20 %.

Votre compteur d’eau individuel fonctionne de manière simple : lorsque vous ouvrez un robinet, ou faites tourner un lave-vaisselle, de l’eau arrive depuis le réseau de la commune, entre dans vos canalisations et passe par le compteur. Ce flux d’eau actionne un engrenage qui fait tourner les chiffres sur le compteur, plus ou moins vite selon le débit. Ainsi, le compteur d’eau comptabilise votre consommation en temps réel, et retranscrit la quantité en mètres cube. 

Comment lire un compteur d’eau ? 

Rassurez-vous, il n’y a pas besoin d’être un expert pour lire un compteur d’eau. Pour évaluer votre consommation, repérez l’emplacement de votre compteur. Sur les maisons individuelles, il se trouve souvent à l’extérieur, dans un coffrage spécifique. Si votre maison est ancienne, il se peut que le compteur se situe dans l’habitation, dans une des pièces techniques. Si vous habitez dans un appartement, le compteur d’eau se situe dans l’immeuble, généralement dans les locaux techniques au rez-de-chaussée ou au sous-sol.

Une fois que vous avez le compteur d’eau sous les yeux, regardez les chiffres écris en blanc sur fond noir. Ces derniers indiquent votre consommation en mètres cube, ils paraissent sur votre facture d’eau. Les chiffres rouges sur fond blanc, quant à eux, indiquent votre consommation en décilitres.

Dans la plupart des cas, votre fournisseur d’eau relève votre consommation une à deux fois par an. Il peut soit venir sur place, soit vous demander un relevé, soit récupérer les données à distance grâce aux nouveaux compteurs d’eau connectés. On n’arrête pas la technologie ! 

Quel entretien pour mon compteur d’eau ?

Le compteur d’eau est sous votre responsabilité, c’est donc à vous de vous assurer qu’il fonctionne bien, qu’il n’y a pas d’anomalie, de défauts. C’est également à vous de le faire changer si vous constatez un dysfonctionnement. Pour éviter les mauvaises surprises, contrôlez régulièrement votre compteur.

Pensez notamment à protéger votre compteur d’eau en hiver, pour éviter qu’il ne gèle, ainsi que les canalisations autour. S’il est à l’extérieur de votre habitation, dans un coffrage spécifique, n’hésitez pas à l’isoler avec du polystyrène, ou avec une housse de protection que vous pouvez trouver dans le commerce. Si vous avez des canalisations à l’extérieur et particulièrement exposées au froid, n’hésitez pas à les entourer d’une gaine isolante.

Enfin, en cas d’absence prolongée, n’hésitez pas à couper le robinet d’alimentation générale pour prévenir toute fuite en votre absence. 

Comment ouvrir un compteur d’eau ?

Logement existant


Vous déménagez ? Un projet excitant, mais qui demande un peu d’organisation. Bonne nouvelle, pour ouvrir un compteur d’eau, c’est assez simple. Si vous emménagez dans une maison, contactez le service des eaux de la commune (ou la société privée qui gère les abonnements) 15 jours avant votre emménagement, pour ouvrir un nouveau contrat.

Si vous emménagez dans un appartement, vous n’avez qu’à poser vos cartons et relever dès votre arrivée les chiffres sur le compteur, pour les communiquer au fournisseur. Bien sûr, il faudra aussi que vous appeliez le service des eaux de votre ancien logement pour clôturer votre ancien contrat.


Logement neuf

 
Si vous faites construire ou emménagez dans un logement neuf, le raccordement de votre propriété au réseau incombe à la fois à la commune et à vous-même. La partie avant compteur est prise en charge par la municipalité. La partie après compteur (propre à votre habitation), est à votre charge.

Pour trouver un prestataire, n’hésitez pas à solliciter la mairie qui travaille souvent avec des sociétés spécialisées. Vous pouvez choisir le prestataire de votre choix, faire plusieurs devis si nécessaire. Généralement, ce type de prestation coûte entre 800 et 1 000 €. Faites attention aux délais, car si aucun raccordement n’existait auparavant, cette opération peut parfois prendre deux à trois mois. Une fois le raccord effectué et le compteur installé, sa mise en service est généralement facturée autour des 30 €.

fuite eau plafond

 
Le rôle du compteur en cas de fuite d’eau

Détecter une fuite

 
À moins d’être expert en plomberie, il peut parfois être difficile de détecter une fuite d’eau. En cas de doute, le compteur d’eau est un très bon indicateur. Fermez tous les robinets et éteignez les appareils consommant de l’eau dans votre logement, puis vérifiez votre compteur. Si le petit disque du compteur tourne vite et que les chiffres continuent de défiler rapidement, c’est qu’il y a une fuite.

Autre test : relevez le compteur d’eau avant d’aller vous coucher, ne faites rien tourner durant la nuit (ni lave-linge, ni lave-vaisselle). Si les chiffres ne sont pas identiques lorsque vous vous levez, il y a probablement une fuite.

 
Un repère en cas de litige

 
Le compteur d’eau est aussi la limite qui détermine qui prend la fuite à sa charge. Si la fuite est avant compteur, soit sur le réseau de la municipalité, il faut appeler le service d’urgence de votre fournisseur d’eau. La réparation de la fuite est alors à leur charge, et le compteur d’eau fait foi du surplus d’eau consommé, qui ne doit pas vous être facturé.

Si la fuite est après compteur, sur votre propriété, la réparation sera à votre charge (selon votre contrat d’assurance). Pour limiter la casse, coupez l’arrivée d’eau du logement grâce au robinet d’arrêt général d’alimentation d’eau. Tentez de repérer la fuite et d’appeler un plombier au plus vite. Si votre fournisseur d’eau constate une consommation anormale d’eau, il doit vous en informer dans le plus bref délai. Si vous repérez la fuite en premier, contactez-le directement pour le prévenir. 

Si vous fournissez un justificatif de votre plombier dans le mois, faisant état de la fuite et des réparations, vous n’aurez pas à payer l’excédent d’eau consommé (si cela correspond au minimum au double de la consommation habituelle, et qu’il ne s’agit pas d’une fuite d’appareils électroménagers).

Consulter d'autres articles de l'univers plomberie 

- Comment protéger son compteur d'eau et ses canalisations en hiver ?

- Nos conseils pour trouver le robinet d'arrêt général d'alimentation d'eau

- Que faire en cas de fuite d'eau ?