S'inspirer - Extérieur

Le recyclage des déchets verts

Publié le 28/05/2017
Le recyclage des déchets verts

Quel plaisir d’avoir un jardin ! Les apéritifs entre amis, ou encore les dîners à la belle étoile sont des moments souvent inoubliables : petits et grands aiment les jardins, et sa taille est un des choix déterminants dans le choix d’une maison.

En revanche, n’oubliez pas qu’un jardin demande de l’entretien régulier et qu’il produit également de nombreux déchets, appelés communément déchets verts. Désherber, tailler, tondre, ceux-ci sont nombreux dans le jardin et il arrive qu’on ne sache pas vraiment quoi en faire.

Pourtant, ils peuvent être de merveilleux alliés pour le jardinier, à condition de bien savoir les recycler. Notre spécialiste vous présente les différentes techniques pour recycler efficacement vos déchets verts !

Pourquoi recycler ses déchets verts ?

Les déchets verts de votre jardin sont généralement trois à quatre fois supérieurs en quantité à ceux issus de votre cuisine.

Ils représentent environ 500 kg par an pour un jardin moyen : plus précisément et à titre indicatif, une pelouse de 100 m2 produit 100 à 150 kg de déchets par an. Si de nombreux jardiniers ont recours aux déchetteries pour s’en débarrasser, évitez par contre de brûler vos déchets, pour le bien de vos voisins et la préservation de l’environnement.

Saviez-vous que la plupart de ces déchets peuvent être valorisés pour servir à nourrir votre jardin ? Nous avons sélectionné pour vous 3 méthodes qui se caractérisent par leur simplicité.

Le Mulching

Le mulching consiste à laisser la tonte de pelouse directement sur votre terrain. Elle permet ainsi l’enrichissement de votre terrain et dynamise votre pelouse.

Pour que le fruit de la tonte soit une ressource utile pour votre jardin, il est possible d’équiper votre tondeuse traditionnelle d’un kit mulching (entre 50 et 100€) qui a l’avantage d’être adaptable à pratiquement tous les modèles de tondeuses à gazon disponibles sur le marché. Vous pouvez également investir dans une tondeuse mulching (entre 350 et 500€).  Grâce à ces outils, vous allez réduire la taille de votre pelouse en petits morceaux que vous pourrez ensuite laisser directement au sol.

Le paillage

Le paillage permet de recycler les déchets issus de la taille de vos haies, après broyage des branches, directement au pied de vos arbustes et haies. Le paillage permet de limiter l’évaporation de l’humidité contenue dans le sol, et également de limiter la prolifération des mauvaises herbes.
Pour effectuer ce broyage, rien de plus simple : pour les petites quantités, vous pouvez tout simplement utiliser un sécateur pour couper les branches en sections de un à trois centimètres. Si vous avez de grandes quantités, utilisez un broyeur que vous pourrez soit acheter, soit louer.

Une astuce, si vous vous entendez bien avec vos voisins, consiste à effectuer cet achat à plusieurs pour en limiter le coût.
Une fois vos déchets broyés, vous pouvez vous en servir de différentes manières, soit en paillage directement au pied de vos arbres et arbustes soit pour structurer des allées dans votre potager. Pour éviter d’avoir trop de tailles de haies, pensez lors de l’achat de vos plantes, à privilégier des espèces à croissance plutôt lente et adaptées à votre climat.

Le compostage

Cette solution permet de recycler en même temps les déchets organiques de votre cuisine et les déchets verts de votre jardin.

Pour un compostage efficace, voici les étapes à respecter :

  • S’équiper d’un composteur que vous pouvez soit acheter, soit fabriquer vous-même ;
  • L’installer sur un terrain plat, à proximité de votre maison ;
  • N’alimentez votre composteur qu’avec des déchets 100% biodégradables comme les épluchures de légumes, les restes de repas, les coquilles d’œuf, le marc de café auxquels vous rajouterez bien évidemment les déchets verts de votre jardin en les séchant préalablement afin d’éviter qu’ils ne soient trop riches en azote.

Toutefois, pour que la décomposition se fasse dans les meilleures conditions, veillez à aérer correctement votre composteur, en mélangeant régulièrement les matières. Munissez-vous d’une fourche pour remuer correctement votre compost.

Enfin, vérifiez que votre composteur est à un taux d’humidité correct.
Votre compost est un engrais incomparable et gratuit, d’une aussi bonne qualité que le terreau que vous trouvez dans le commerce. Entre 3 et 6 mois, votre compost est encore frais et peut être utilisé comme paillage au pied de vos arbustes.

Entre 6 et 12 mois, le compost est désormais mûr et peut-être utilisé dans votre jardin. Mélangez-le avec de la terre pour éviter que le sol ne soit en définitive trop riche pour vos plantes.

En conclusion, n’oubliez pas que dans un jardin, rien ne se perd, mais qu’au contraire, tout se transforme !