Entretenir - Extérieur

Ne vous plantez pas ! C’est le printemps : préparez votre potager !

Publié le 12/04/2019
Ne vous plantez pas ! C’est le printemps : préparez votre potager !

Que vous viviez en ville ou à la campagne, il y a de multiples techniques afin d’avoir sous la main un délicieux potager. Les beaux jours étant là, nous souhaitons reprendre nos activités vertes dans le jardin ou sur le balcon, et profiter bientôt des fruits et légumes que nous aurons semés nous-mêmes.

Faisons un petit tour d’horizon de ce que nous pouvons faire au printemps pour notre potager !

1- Si vous avez un jardin

Après la longue saison d’hiver, votre terre a besoin d’être retournée afin d’être un peu réchauffée et mélangée. Attendez qu’elle ne soit plus gelée pour semer, sous peine de voir la germination bloquée. Soyez patients, surtout dans les régions du nord de la France.

Adaptez idéalement la taille de votre potager au nombre de légumes que vous désirez, et à la composition de votre famille. Semer trop serait gâcher (à moins que vous ne donniez vos récoltes à vos voisins).

Choisissez des plantations simples d’entretien. Faites de jolies allées, et notez bien ce que vous semez dans tel ou tel endroit.

Afin d’éviter un arrosage trop intensif, arrosez le matin ou le soir, lorsque la terre n’est pas trop chaude. Récupérez les eaux de pluie, privilégiez les plantes les plus demandeuses, tout en économisant sur les autres et, surtout, préférez arroser plus et moins souvent que tous les jours.

Enfin, sachez que le binage autour des cultures permet là encore d’économiser de l’eau. On dit souvent que « le binage vaut deux arrosages », car il facilite l’absorption des eaux et la répartit de la surface de la terre jusqu’aux racines des plantes.

Que planter au printemps dans le potager ?

Les radis sont les rois de la saison, à planter depuis mai jusqu’à la fin de l’été. Ils poussent rapidement et facilement, en lignes espacées de 15 centimètres. Les carottes sont à semer de mi-avril à la fin mai, les haricots vers le mois de mai. Notez que ce dernier n’aime pas beaucoup les températures inférieures à 12 degrés.

Courgettes et oignons peuvent être mis en terre dès avril, attendez mai pour les aubergines. Les artichauts, quant à eux, apprécient d’être placés au soleil, avec un climat plutôt doux, et sont mis en terre en avril pour être récoltés en été.

Les salades ont différentes variétés afin d’être semées et dégustées d’avril à novembre !

2- Si vous avez un balcon

Sur un balcon, on aime planter de jolies tomates-cerise et des fraises sucrées aux parfums délicieux ! Placez-les en pot, avec un ensoleillement conseillé de 5 h minimum par jour.

Les épinards se plaisent également dans de petits bacs de balcon, tout comme les haricots ou les poivrons. Les radis et les carottes sont également compatibles à une plantation en bacs, si vous avez suffisamment de place. Concombres et courgettes poussent très bien avec un minimum de soleil. Quant à la rhubarbe, effet garanti dans de jolis pots !

Dans tous vos bacs et pots, utilisez une terre argileuse, évitez de laisser stagner de l’eau pour ne pas noyer ou asphyxier vos racines. Utilisez plutôt le bois que le plastique, et prévoyez un compost supplémentaire.

Pour cela, conservez vos sachets de thé, marcs de café, pelures de fruits et de légumes, et même vos mouchoirs en papier. Fleurs fanées ou feuilles mortes peuvent également entrer dans sa composition. En mi-saison, vous pouvez ajouter de l’herbe et de la paille.

Aérez votre zone de compost et protégez-la du soleil, afin de ne pas être incommodé par de mauvaises odeurs. Au bout d’un moment, vous trouverez à la place de votre compost une belle et douce terre. Ce sera le moment de vous servir de ce terreau économique et écologique !

3- Derniers conseils

Bien sûr, l’astuce du compost convient également pour les potagers en terre dans un jardin ! Pensez à pailler vos plantations en été, pour les protéger d’une part du soleil, mais aussi pour conserver un peu mieux l’humidité et réduire encore l’arrosage.

Enfin, si vous cherchez un anti-limaces naturel, optez pour les algues, à placer en paillis autour de la base de vos plantations, ou encore des coquilles d’œufs broyées, de la cendre de bois, de la fécule de pomme de terre, du marc de café, du sel, du sable fin ou, encore plus surprenant, des cheveux, de l’eau aillée ou de l’eau ammoniaquée.