S'inspirer - Gaz

Comment réduire sa facture de gaz ?

Publié le 21/09/2020
Comment réduire sa facture de gaz ?

En France, en ce qui concerne l’énergie, de nombreux foyers utilisent le gaz, notamment pour le chauffage. Il sert aussi à cuisiner et à produire de l’eau chaude. Il est alors possible que la facture monte rapidement.

Vous vous demandez comment vous pouvez réduire votre facture de gaz ? Vous avez raison. Cela est bon pour votre portefeuille, comme pour l’environnement.
Tout d’abord, suivez votre consommation afin d’y voir plus clair, puis suivez également les conseils des Bons Tuyaux, afin de prendre les bonnes habitudes dès aujourd’hui. 

Moins chauffer votre intérieur

Comme vous le savez déjà si vous lisez tous nos Bons Tuyaux, le chauffage est le pôle le plus coûteux de la facture d’énergie. Il représente en effet la moitié de la dépense. Donc, afin de payer moins, il convient de surveiller absolument cette consommation et, par la même occasion, trouver des astuces pour la diminuer. Et, des astuces, il y en a plusieurs dans ce domaine.

Veillez au meilleur fonctionnement possible de votre système de chauffage. La performance énergétique de celui-ci vous fera faire de belles économies. C’est le point sur lequel nous insisterons le plus dans cet article. Afin de veiller à ce bon fonctionnement, 5 gestes importants doivent devenir pour vous des réflexes au quotidien :

Attention à vos radiateurs

Ils sont des plus importants dans votre nouvelle façon de faire des économies. Tout d’abord, veillez à ne pas les couvrir, afin de les laisser travailler correctement, et sans trop tirer d’énergie. Faites attention également à ce que vos meubles ou autres objets ne les touchent pas, afin d’obtenir une meilleure répartition de la chaleur dans la pièce.

Pensez à les dépoussiérer au moins deux fois pendant la période de chauffe ; car la poussière accumulée baisse drastiquement leur efficacité. Enfin, pensez à les purger à chaque début d’hiver, toujours afin de garantir leur performance.

Veillez à conserver la bonne température

Lorsque vous êtes dans votre pièce de vie, vous voulez vous sentir bien, ne pas avoir froid. C’est dans cette pièce que l’on met habituellement le chauffage le plus fort. Souvent, aux alentours des 21 °C, voire plus. Or, afin de se sentir bien, il convient de conserver dans cette pièce (lorsque l’on s’y trouve, bien sûr) une température de 19 °C. Oui, cela suffit amplement.

Dans les chambres, 18 °C la journée et 17 °C la nuit est idéal, voire 16 °C avec une bonne couette. Pensez à chauffer la salle de bain uniquement lorsque vous vous en servez, aux alentours des 21 °C. Et n’hésitez pas à couper le chauffage dans les pièces qui voient peu de passage. 
Ne chauffez pas pendant vos absences, mais conservez tout de même une fonction « hors gel » ou une température aux alentours des 15 °C. Pensez également à vous servir d’un régulateur de température ambiante, avec un programme horaire et un programme hebdomadaire pour la chaudière. En effet, la nuit et la semaine lorsque vous travaillez, vous pouvez baisser la température.

Si vous n’êtes pas contre le fait d’ajouter une petite laine sur vos épaules, sachez que d’une manière générale, lorsque l’on baisse la température habituelle d’un seul degré, on économise 7 % d’énergie !

Surveiller le taux d’humidité

La sensation de chaleur dépend également de votre taux d’humidité, ce que l’on peut appeler le « confort thermique ». Afin de conserver un logement sain, avec le taux d’humidité juste nécessaire, il convient de suivre quelques gestes simples là aussi.

Tout d’abord, aérez vos pièces deux fois par jour, environ 10 à 15 minutes. Cela a pour effet de faire sortir l’humidité produite naturellement par votre présence, et vous pourrez ainsi vous sentir dans un cocon chaleureux dès 18 °C ou 19 °C.

Ensuite, veillez à avoir un bon système de Ventilation Mécanique Contrôlée (VMC) dans votre habitation et, notamment, dans la cuisine et la salle de bain. Il en existe de nos jours plusieurs sortes et, parfois, le contrôle de la ventilation peut être adapté au taux d’humidité.

Fermez les volets

Cela peut vous paraître insignifiant, mais fermer rideaux et volets dès que le jour décline vous permet de conserver la chaleur accumulée au cours de la journée. Vous obtenez, en faisant ce simple geste, une isolation supplémentaire et vous évitez la déperdition de chauffage vers l’extérieur du logement.
Selon votre type de vitrage et de fermeture de volets, ainsi que selon la surface de vos portes et fenêtres, vous pouvez perdre entre 15 et 50 % d’énergie si vous ne le faites pas !

Choisissez une bonne installation de chauffage

Les chaudières au gaz naturel ont évolué. Elles sont maintenant bien plus sûres, mais également plus écologiques et économiques. Le gaz naturel est en effet moins polluant que les énergies dites « fossiles ».

Mais, à partir de 15 ans, une chaudière est bien moins performante. Vous pouvez perdre un rendement de l’ordre de 33 % ! Il est donc très utile de prendre quelques précautions avec votre chaudière :

- Consultez sans hésiter un professionnel pouvant vous émettre un diagnostic thermique.
- Renseignez-vous sur le meilleur système de chauffage au gaz convenant à vos habitudes et à votre habitation.
- N’oubliez pas de faire entretenir très régulièrement votre chaudière. Non seulement, cet entretien est obligatoire, mais en plus il permet d’obtenir là encore la meilleure performance possible de votre système de chauffage.

Améliorer votre isolation thermique

Faire le nécessaire afin d’obtenir la meilleure isolation thermique possible de votre habitation est une autre garantie d’économies, directement liée d’ailleurs avec les économies de chauffage. Ainsi, la chaleur restera dans la maison, et vous permettra de beaucoup moins utiliser votre chauffage, voire, d’utiliser une plus petite chaudière, moins chère à l’achat et à l’entretien.

De petits travaux parfois sont nécessaires, mais ils seront très vite amortis sur les factures de gaz. Ne négligez aucun pôle d’isolation : fenêtres, portes, combles, caves. Vous obtenez ainsi, par la même occasion, un meilleur confort pour les habitants du logement. Chaleur conservée en hiver, fraicheur en été, moins d’humidité dans les pièces… C’est également bon pour la santé et la qualité du sommeil.

Dans un enjeu plus global, vous faites également un geste utile pour la planète. Sachez que des aides de l’État pour les frais d’isolation existent dans cette démarche en faveur de l’environnement. Ce sont souvent des aides à déduire de vos impôts. 

Réguler vos besoins en eau chaude

Nous consommons beaucoup d’eau, et bien entendu beaucoup d’eau chaude. Que ce soit pour l’entretien du logement ou pour se laver, laver le linge, la vaisselle… Et, là encore, quelques gestes existent afin de réduire la facture.

Veillez tout d’abord à optimiser le fonctionnement de votre ballon d’eau chaude, quitte à en changer si besoin car il n’est pas assez moderne et économe. Ou s’il est trop gros, et que vous avez besoin de chauffer bien moins d’eau par jour.
Par exemple, il faut pouvoir régler la température entre 55 °C et 60 °C maximum. Cela permet de faire des économies, mais de plus, évite le développement des bactéries, et la formation du tartre. Votre installation sera plus performante, toujours si vous pensez à bien l’entretenir.

Vous pouvez également utiliser les accessoires de robinetterie économes, comme les mousseurs sur les robinets, ainsi que les limiteurs et les douchettes dans les douches. Connaissez-vous les stop-douche ? Ils contrôlent le débit tout en maintenant l’eau à la même température.
En parlant de ces dernières, sachez qu’elles coûtent beaucoup moins que les bains. Et, pour gagner encore quelques litres d’eau, pensez à la couper lors du savonnage… 

Changer votre manière de cuisiner

Sur ce pôle, vous avez déjà beaucoup de chance, car cuisiner au gaz est déjà plus économique que les autres façons de cuisiner. Plus rapide, efficace, donc économique, le gaz apporte quelques avantages.

Afin d’économiser encore, voici quelques gestes à effectuer dans la cuisine :

- Couvrir les casseroles afin que la cuisson soit plus rapide.
- Utiliser des casseroles du même diamètre ou un peu plus grandes que vos plaques de cuisson.
- Entretenir votre gazinière et, notamment, les brûleurs.
- Éteindre four et brûleurs quelques minutes avant la fin de la cuisson, qui se terminera toute seule.
- Privilégier les ustensiles de cuisson rapides : autocuiseurs, cocottes-minute…

Vous obtenez avec ces gestes une économie située entre 40 et 70 % !

Comparer les offres des fournisseurs de gaz

Enfin, nous terminerons la liste de nos astuces par celle-ci : n’hésitez pas à comparer le plus souvent possible les offres des fournisseurs de gaz. Nous avons déjà rédigé quelques conseils à ce sujet, et nous insistons sur ce point, car profiter du tarif le moins cher est évidemment la base de toute économie. Lisez notre article « Comment choisir son fournisseur de gaz ».

En améliorant vos habitudes quotidiennes, et en cherchant le meilleur prix du marché du gaz, vous obtenez les deux conditions sine qua non afin de réduire considérablement votre consommation de gaz et, ainsi, votre facture mensuelle. 

Consultez d'autres conseils des Bons Tuyaux

- Comment calculer sa consommation moyenne de gaz ?

- 6 bonnes raisons de changer sa chaudière

- Nos conseils pour bien choisir son système de chauffage