Installer - Chauffage

Comment installer une pompe à chaleur ?

Publié le 19/11/2020
Comment installer une pompe à chaleur ?

Vous envisagez d’installer une pompe à chaleur dans votre habitation ? Ces systèmes novateurs permettent de chauffer votre habitation de manière économique et écologique. Certains modèles sont même réversibles et permettent de climatiser la maison durant l’été !

Ces différents atouts font qu’aujourd’hui, 5,7 millions de foyers français sont équipés d'une pompe à chaleur. Alors comment fonctionne la pompe à chaleur ? Comment l’installer ? Comment l’entretenir dans le respect des nouvelles réglementations ? On vous dit tout !

Qu’est-ce qu’une pompe à chaleur ?


La pompe à chaleur est un mode de chauffage qui rencontre un succès grandissant. Le principe est simple : la pompe à chaleur récupère de l’énergie dans l’environnement de l’habitation, et l’insuffle dans votre maison, via les radiateurs ou le plancher chauffant. Il existe plusieurs types de pompes à chaleur :

  • Les pompes à chaleur air-eau : elles extraient l’énergie dans l’air extérieur et l’utilisent pour chauffer l’eau du domicile. Elles peuvent être utilisée uniquement pour chauffer l’eau (c’est pourquoi les pompes à chaleur servent notamment à chauffer les piscines), mais elles peuvent aussi être reliée au système de chauffage central préexistant ;
     
  • Les pompes à chaleur air-air : elles puisent la chaleur de l’air extérieur pour la réinjecter dans le système de chauffage du domicile. Il s’agit plus d’un chauffage d’appoint, d’air conditionné ou de climatiseur, qu’un système de chauffage autonome ;
     
  • Les pompes à chaleur eau-eau : elles prélèvent la chaleur d’un puits ou d’une nappe phréatique et la redistribue dans la maison.  Comme les pompes air-eau, elles se raccordent au système de chauffage central.
     
  • Les pompes à chaleur au sol : elles extraient la chaleur présente dans le sol, grâce à une sonde géothermique, pour la réinjecter dans le domicile. Elles peuvent également servir comme système de chauffage central, ou simplement pour chauffer l’eau du domicile.


A noter : pour bien choisir son système de chauffage central, il faut s’assurer qu’il soit adapté à votre domicile, à sa configuration et à l’isolation en place. Les pompes à eau ne sont compatibles qu’avec les radiateurs basse température et les systèmes de planchers chauffants.

Comment fonctionne une pompe à chaleur ?


Pour mieux comprendre l’intérêt d’une pompe à chaleur, penchons-nous plus en détail sur son fonctionnement. La pompe à chaleur comporte des capteurs extérieurs, qui récupèrent les calories présentes dans l’air, dans l’eau, ou dans le sol, selon le système choisi. Ces calories sont constamment renouvelées grâce aux précipitations, au vent, au rayonnement du soleil. Il s’agit donc d’une source renouvelable et toujours disponible.

Une fois que les capteurs ont absorbé les calories à l’extérieur, elles sont stockées dans un fluide frigorigène. Ce dernier passe alors dans l’évaporateur, qui chauffe le liquide pour le transformer en gaz. Ce gaz est ensuite aspiré puis chauffé à la température nécessaire pour chauffer l’habitation. Il passe alors dans le compresseur qui l’expédie à haute pression vers le condenseur. Le condenseur transmet cette chaleur dans l’habitation, via les radiateurs ou le plancher chauffant.

Quels sont les avantages d’une pompe à chaleur ?

Les avantages d’une pompe à chaleur comme système de chauffage sont nombreux :

  • Vous faites des économies d’énergie : pour activer le système de la pompe à chaleur, il faut de l’électricité. On estime qu’il faut 1 kWh d’électricité pour restituer 3 à 4 kWh de chaleur, la pompe à chaleur produit donc plus qu’elle ne consomme. C’est ce qui en fait un des modes de chauffage les plus économiques.
     
  • Vous faites un choix écologique : l’empreinte environnementale de la pompe à chaleur n’est pas à zéro, puisqu’elle consomme de l’électricité, qui crée du gaz à effet de serre. Cela étant dit, nous l’avons vu, elle produit plus qu’elle ne consomme, et elle n’émet pas de rejets dangereux pour l’environnement.
     
  • Vous bénéficiez d’un système de chauffage confortable : la pompe à chaleur fonctionne de manière autonome. Elle chauffe assez rapidement l’habitation et génère une température stable dans l’ensemble du domicile. Selon le modèle choisi, elle peut aussi chauffer l’eau, et faire office de climatisation en été, vous n’avez donc qu’un appareil pour tous vos besoins !
     
  • L’installation se fait facilement : selon le type de pompe choisi, elle peut être facilement raccordée au système de chauffage existant. Vu qu’elle ne rejette rien, il n’y a pas de conduit d’évacuation à prévoir, les travaux sont donc minimes.

En voilà des bonnes raisons de changer votre chaudière !

Comment installer une pompe à chaleur ?

L’installation, parlons-en justement ! Comment procéder pour faire installer une pompe à chaleur chez vous ? Tout d’abord, il est nécessaire de faire appel à un professionnel certifié. Si ce n’est pas obligatoire en soi, et que vous pouvez faire l’installation vous-même, seul un professionnel pourra vous conseiller pour une installation optimale.

En effet, la première étape de l’installation d’une pompe à chaleur est l’étude de faisabilité. Selon l’infrastructure en place dans l’habitation, selon les déperditions de chaleur observées, l’isolation, l’espace dont vous disposez, mais aussi les températures dans votre région, le type et la dimension de pompe à chaleur conseillés ne seront pas les mêmes.

Les travaux peuvent ensuite démarrer, et sont généralement assez rapides, puisqu’on peut souvent se raccorder au système de chauffage existant. Afin de garantir le bon rendement de votre nouvelle installation, il peut être nécessaire de changer certains radiateurs, ou encore, d’effectuer quelques travaux d’isolation.

Pompe à chaleur : prix de la pompe et de l’installation


Comme nous venons de le voir, la pompe à chaleur doit être adaptée au domicile pour être performante. Ainsi, le prix de la pompe à chaleur et de son installation vont dépendre du modèle choisi :

  • Pour une pompe à chaleur air-eau, il faut compter 5 000 à 9 000 € pour les modèles basse température, 10 000 à 15 000 € pour les modèles haute température. Il faut y ajouter environ 2 000 € pour la pose.
     
  • Pour une pompe à chaleur air-air, comptez un budget de 6 000 à 10 000 €. La pose est généralement autour des 600 €.
     
  • Pour une pompe à chaleur eau-eau : il faut compter 10 000 à 20 000 €, selon que l’installation soit à capteurs horizontaux ou verticaux et donc, plus ou moins profonde. La main-d'œuvre coûte généralement 3 000 à 5 000€.

Si l’installation d’une pompe à chaleur est un budget conséquent, les économies d’énergie réalisées grâce à ce système la rentabilisent rapidement.

Le saviez-vous ?


Il existe de nombreuses aides financières pour l’installation d’une pompe à chaleur :

  • Le Coup de Pouce Chauffage (dispositif CEE) : cette aide concerne tous les foyers français avec une aide minimum de 600 € et pouvant atteindre 4 000 € pour les ménages modestes.
     
  • MaPrimeRénov’ : cette toute nouvelle subvention cumulable avec le Coup de Pouce Chauffage pourra vous permettre de réaliser de belles économies sur l’achat de votre pompe à chaleur. Comptez jusqu’à 4 000 € pour les ménages aux revenus très modestes.

→ S’ajoute à ces aides d’autres avantages :

  • La TVA réduite à 5,5% sur la pompe et son installation
  • La possibilité d’un éco prêt à taux zéro

Quel entretien pour une pompe à chaleur ? Les nouvelles réglementations

Comme tout système de chauffage, la pompe à chaleur doit faire l’objet d’un entretien régulier. C’est ce qui vous garantit un bon rendement de votre système de chauffage, que votre pompe à chaleur reste aussi économe et performante qu’au premier jour. L’entretien régulier va aussi rallonger la durée de vie de l’installation, et garantir un confort optimal : votre appareil fonctionne parfaitement, et vous ne risquez pas de rencontrer une panne en plein milieu de l’hiver !

Depuis cet été, un nouveau décret modifie les obligations d’entretien des pompes à chaleur. Tous les propriétaires d’une pompe à chaleur de 4 kW à 70 kW doivent faire l’entretien de leur pompe tous les deux ans. Au-delà de 70 kW, l’entretien est obligatoire tous les cinq ans. Cette obligation concerne les propriétaires occupants et les locataires, sauf si le contrat de bail stipule que l’entretien de la pompe à chaleur revient au propriétaire.

Pour faire l’entretien de votre pompe à chaleur, vous devez faire appel à un chauffagiste. Ce dernier vous délivrera à la suite de son passage une attestation d’entretien de la pompe à chaleur. Ce document fait foi en cas de sinistre auprès des assurances. Pendant sa visite, le chauffagiste va contrôler plusieurs points :

  • Il va tout d’abord contrôler le système dans son ensemble, pour vérifier que tout fonctionne ;
  • Il inspecte ensuite l’étanchéité des éléments contenants le fluide frigorigène ;
  • Il nettoie le système si besoin ;
  • Il contrôle la performance énergétique de la pompe à chaleur ;
  • Il optimise les réglages si nécessaire.

Si vous avez des questions sur la bonne manière d’optimiser votre consommation d’énergie, n’hésitez pas à profiter de sa présence pour les poser. Votre chauffagiste pourra vous conseiller sur la meilleure utilisation possible de votre installation. Vous n’avez pas encore de chauffagiste ?
Découvrez le réseau de 4 000 professionnels HomeServe, et bénéficiez d’une intervention rapide et de qualité.

En savoir plus sur vos appareils de chauffage

- 5 astuces pour économiser son chauffage !

- Comment conserver la chaleur chez-soi sans chauffage ?

- Comment fonctionne une chaudière à gaz ?