S'inspirer - Astuces

4 conseils pour s’isoler des nuisances sonores

Publié le 10/02/2019
4 conseils pour s’isoler des nuisances sonores

Des nuisances sonores quotidiennes et répétitives dans son habitation peuvent vite tourner au cauchemar. Voisins bruyants, circulation automobile, tapage nocturne, l’excès de bruit nuit au confort intérieur aussi bien en appartement qu’en maison individuelle.

Pour réduire les nuisances sonores, il existe des solutions efficaces sans pour autant se lancer dans de gros travaux. Voici 4 conseils pour faire barrage au bruit et enfin vivre au calme.

1. Nuisances sonores : calfeutrez vos fenêtres

Si de l’air passe par vos fenêtres, le bruit extérieur va aussi s’introduire dans votre logement. Pour l’atténuer, améliorez l’étanchéité de vos fenêtres en plaçant sur chacune d’entre elles des joints d’étanchéité. C’est un procédé fiable et peu onéreux, mais attention : veillez à les poser sur des surfaces en bon état pour une efficacité maximale.

2. Nuisances sonores : isolez les planchers et les plafonds

L’isolation des planchers assure une réduction des bruits d’impact, comme ceux des pas ou des chocs sur le sol, notamment si vous vivez en appartement. Il existe différents types de revêtements selon l’intensité des bruits émis, comme la pose d’une moquette épaisse, de sols souples en PVC ou encore de parquets flottants.

Vous pouvez également multiplier les tapis au sol si vous ne tenez pas à cacher votre beau parquet sous un revêtement spécial. C’est une astuce efficace pour diminuer les bruits, tout en offrant un style douillet et cosy à votre intérieur.

La pose d’un faux plafond constitué de matériau isolant peut aussi s’avérer judicieuse pour combattre les bruits d’impact récurrents en provenance des pièces du dessus. Son installation les réduit efficacement, mais il vous faudra accepter une perte de hauteur de quelques centimètres.

3. Nuisances sonores : vérifiez vos équipements

Au sein même de votre logement, de nombreux bruits désagréables peuvent provenir de vos équipements, notamment émanant de la salle de bain. Si tel est le cas, assurez-vous que vos tuyaux d’alimentation d’eau n’en sont pas la cause. Au besoin, fixez-les avec des colliers munis d’un manchon isolant en caoutchouc pour réduire les bruits de tuyauterie.

Si la chasse d’eau est défaillante, changez-la par un modèle plus récent, généralement bien moins bruyant. Si vous ne sentez pas capable de réaliser seul cette opération, vous pouvez faire appel à un plombier ; Vous pouvez aussi atténuer son bruit en réglant le débit de remplissage. Vérifiez également la VMC. Si elle est trop encrassée, elle peut provoquer des bruits de souffle déplaisants. Pour éviter ce désagrément, nettoyez-la régulièrement.

Si vos appareils électroménagers émettent des vibrations lorsqu’ils sont en marche, placez-les sur des tapis antidérapants en caoutchouc pour réduire le bruit. Si vous souhaitez changer l’un de vos appareils, lisez attentivement son étiquette énergie avant l’achat. Elle mentionne son niveau sonore en conditions normales d’utilisation.

4. Nuisances sonores : misez sur la décoration intérieure

Quelques éléments de décoration sont parfois suffisants pour atténuer la propagation des bruits dans votre logement. Vous pouvez par exemple équiper vos fenêtres et vos portes de rideaux épais pour vous isoler du bruit. De même, un intérieur bien meublé absorbe davantage les sons. N’hésitez pas à placer une bibliothèque ou une armoire imposante contre un mur mitoyen ou à déplacer vos meubles en fonction de l’origine du bruit.

Les nuisances sonores ne sont pas une fatalité. Pour s’isoler efficacement du bruit, en maison comme en appartement, des solutions simples existent pour vous redonner le sourire !