S'inspirer - Astuces

Impôts : ce qui change sur votre déclaration pour le prélèvement à la source

Publié le 17/05/2019
Impôts : ce qui change sur votre déclaration pour le prélèvement à la source

Malgré la mise en place du prélèvement à la source, vous devez encore remplir votre déclaration de revenus, cette fameuse feuille, devenue bleue avec le temps, qui existe depuis 1912. Même si elle doit disparaître à moyen terme, selon ce que souhaite le gouvernement.

La feuille bleue bien sûr, mais pas vos impôts !

Voyons ensemble ce qui change à partir de cette année.

 

Les mêmes modalités de calcul

Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes publics, a lancé officiellement la campagne 2019 de la déclaration d’impôts. Vous devez la renvoyer avant le 4 juin pour la déclaration en ligne. (attention, les dates sont différentes selon votre département)

Elle servira comme de coutume à l’administration fiscale d’information sur vos salaires, mais aussi et surtout, les autres revenus que vous avez perçus en 2018. Vous devrez ainsi cette année encore vérifier les montants préinscrits, ou les inscrire.

Vous ajouterez comme les autres années les dépenses que vous avez supportées et qui apportent une déduction, une réduction ou un crédit d’impôt (pension alimentaire, recours à un employé, dons aux associations, travaux etc).

 

Après le calcul de l’impôt

L’administration fiscale pourra alors procéder également au calcul et vous dire en juillet/août :

  • Le taux de prélèvement à la source qui vous sera appliqué de septembre 2019 à août 2020 sur vos salaires, pensions, indemnités de chômage, de maladie, de maternité. Chaque année, selon la déclaration que vous effectuerez, le taux sera réajusté, jusqu’à ce que la déclaration soit définitivement supprimée.
  • Le montant de vos réductions ou vos crédits d’impôts perçus pour l’année 2018. Comme il y a un an de décalage, vous avez dû recevoir en janvier dernier un acompte à hauteur de 60% calculé sur votre situation de 2017. Si vos dépenses sont identiques, vous toucherez alors les 40% restants au cours de l’été. Mais, en cas de modification, une régularisation sera faite.

 

Comment adapter votre taux de prélèvement à la source

Sur votre espace Particuliers impots.gouv.fr, vous avez la possibilité de choisir un taux individualisé et déclarer d’éventuels changements durant l’année, comme une naissance un mariage, ou un divorce par exemple.

Le taux personnalisé a deux formes : foyer et individuel.

Le taux foyer est calculé sur la base de votre dernière déclaration de revenus et il est le même pour chacun des conjoints. Si vous ne faites aucune démarche contraire, votre taux sera celui-ci.

Le taux individualisé permet, lui, d’opter pour un taux chacun, tenant compte des écarts de salaires entre les conjoints. C’est une répartition de l’impôt, plus qu’une individualisation. Il reste, en effet, calculé en fonction des revenus du couple et du nombre de parts du foyer.

Si vous ne souhaitez pas que votre employeur connaisse votre taux de prélèvement à la source, vous pouvez choisir le taux « non personnalisé ». Attention, il ne présente un réel intérêt que si vous touchez d’importants revenus en plus de vos salaires et que vous ne souhaitez donc pas que votre employeur applique ce taux.

Celui-ci prend en compte uniquement vos salaires, et non pas votre situation familiale. Si votre taux non personnalisé est inférieur à votre taux personnalisé, vous devrez alors verser chaque mois une somme correspondant à la différence.

 

Si vous souhaitez retrouver les informations sur le site economie.gouv.fr :

https://www.economie.gouv.fr/particuliers/prelevement-a-la-source-2019