Installer - Consommation

Comment bien choisir sa cheminée ?

Publié le 11/12/2019
Comment bien choisir sa cheminée ?

Quoi de plus agréable en hiver que de se réchauffer auprès d’un beau feu de cheminée ? Cette tendance a le vent en poupe depuis quelques années, et le choix en matière de cheminées devient très vaste.
Quel est le mieux pour quel usage, parmi les cheminées ouvertes, les inserts, ou encore les poêles à bois ou à granulés ? Voici quelques pistes qui peuvent vous éclairer, et vous aider à faire le bon choix.

Foyers ouverts, foyers fermés et foyers encastrables


Un foyer ouvert offre la vue, la sensation incomparable d’un vrai feu de cheminée. Mais le rendement n’est que de 15 % environ, ce qui en fait un moyen de chauffage plus décoratif qu’efficace. 
La solution, si vous avez déjà une cheminée ouverte, est peut-être d’envisager l’installation d’un insert à l’intérieur de celle-ci. Vous passerez ainsi à un rendement de 70 % ! Et, ce, sans changer l’ossature de votre cheminée déjà présente.
Le foyer fermé est en effet la solution paraissant idéale lorsque l’on souhaite faire construire son âtre. Souvent en fonte, ou en briques réfractaires, il peut cependant donner une chaleur différente selon la qualité du bois utilisé, ses réglages et le tirage du conduit. Il lui faut également absolument un tube métallique dans le conduit et des nettoyages très réguliers. 
Le foyer encastrable a ceci d’intéressant qu’il est peu encombrant. Il remplace un foyer ouvert et sa chaleur se diffuse par rayonnement devant le foyer. Un système de ventilation, quant à lui, est là pour réchauffer l’air de la maison. Selon le tirage, la combustion est plus ou moins lente. On les trouve en principe moins performants que les inserts-bois.

Qu’est-ce qui fait la performance d’un foyer à bois ?


Vous devez avoir en tête trois critères principaux : puissance de chauffe, rendement et autonomie.
La puissance de chauffe est en principe de 8 à 18 kW. Elle doit être plus élevée si vous avez un grand nombre de pièces à chauffer avec votre foyer.
Le rendement est calculé par le rapport entre énergie restituée et énergie consommée. Un rendement performant se situe entre 70 et 80 %.
Enfin, l’autonomie est la durée de consommation de votre bois, sans devoir en ajouter afin de maintenir la température des pièces. Souvent, un foyer ouvert n’a que 2 à 3 heures d’autonomie, alors qu’un foyer fermé en a entre 10 et 12.
[Il existe néanmoins des options de feu continu, permettant un feu à régime réduit pendant 24 heures].

Poêle à bois ou à granulés ?


Plusieurs critères différencient ces deux modes de chauffage, si vous voulez installer un poêle plutôt qu’une cheminée.


-    Le prix 


En ce qui concerne ce critère important, car il dépend de votre budget chauffage, le bois-énergie est la moins chère de toutes les énergies existantes. Elle est même 3 fois moins chère que le gaz ou le fioul. Le granulé de bois est légèrement plus cher, et l’appareil est deux fois plus cher à l’achat.


-    Le confort d’utilisation


En revanche, les poêles à granulés ont là l’avantage. Ils présentent une autonomie allant de 24 à 48 heures, ce qui est très pratique.


-    L’impact environnemental


Ce critère ne vous sera d’aucune utilité pour votre choix, car l’impact est le même. Mais nous voulions tout de même vous le préciser !
Un compromis existe : les poêles mixtes ou hybrides. Vous pourrez ainsi utiliser le bois ou les granulés selon vos envies, et le confort que vous recherchez. 

Pensez au Crédit d’Impôt Transition Énergétique


Le CITE a pour objectif d’encourager les travaux de rénovation énergétiques pour, d’une part réduire la consommation et, d’autre part l’impact sur l’environnement. Le Label Flamme Verte garantit les performances énergétiques du chauffage à bois, promouvant l’utilisation du bois énergie verte pour des appareils de chauffe à bois économique, performant, écologique. 
Un abattement de 30 % vous sera accordé si vous le faites installer par un professionnel qualifié, et si vous êtes propriétaire de votre logement, ou occupant à titre gratuit depuis plus de 2 ans.
Enfin, un éco-prêt à taux zéro peut vous être accordé jusqu’à 30 000 euros, pour la rénovation énergétique avec l’installation d’un tel foyer à bois.